Sans oeuvres

Posté par traverse le 11 juillet 2006

Sans œuvres, vous dis-je, sans œuvres, sans exposition ni intention, sans risque ni position, sans observation ni putréfaction, simplement sans œuvres, nu et couvert de silence, immensément visible mon silence, exposé et connu, admirable et visité comme il se doit, limpides ma communication, mon site,  grâce à la corruption des lexicons et des alphabéticons, le vertige vous dis-je, la grandeur sans hauteur, voilà mon attitude, dernier cliché de mon état, visibilité lisible de mes impostures, mais quoi, cela est-il vraiment utile, une œuvre, un travail, tout un temps passé à disparaître, une perte, un gâchis, une histoire ancienne, une occupation qui risque de me délocaliser en territoires ennemis, peut-être, ou pire, être reconnu, démasqué, moqué entre deux réunions d’élection du président de machinchose ou de réélection de trucmachin qui est presque certain de pouvoir ainsi nous représenter au symposium des jeunes auteurs, pour ou contre, je ne sais, peu importe, pour ou contre, peu importe de savoir, symposium, jeunes et auteurs, voilà ce qui nous fait valser, nous met la trique à l’air ou la culotte au flair, symposium, auteurs, jeunes, les vraies valeurs sont là ; aurais pu dire « millionnaire, voleur ou voltigeur » ai préféré « auteur », pas de risque, pas de preuve, pas d’importance non plus, suffit de dire et de pas faire entendre, sans œuvres et sans les salves on est les dieux des valves, valves des auteurs sans œuvres, vulves des œuvres qui valsent et qui se salent sur le dos des auteurs à l’œuvre des temps anciens, de mémoire gâchée, de style mal embouchés; platitudes sévères, notoires inepties suffisent à un pays gaufré de certitudes, sans œuvres, j’insiste sur le trait, je réitère, j’affirme, sans œuvres, sans soucis et sans mépris non plus, je respecte ces gens tout encombrés de choses difficiles, de paroles si nues qu’elles donnent souvent envie de les laisser s‘éteindre en SOS fébriles, paroles si vieillottes, pleunichotes et pour tout dire bigotes, paroles toutes enivrées d’elles-mêmes , paroles sourdes au cliquetis du monde, silencieuses et privées, paroles de moutarde et paroles d’asticots, paroles au fort fumet et aux chairs évasées, paroles désinvoltes, légères, sautillant dans la joie de broutiller la glauque effervescence du malheur, voilà bien des paroles que laissent ceux qui lissent leurs outils contre leur cuir à vif, je les vois, las, en pantomimes de larmes arpenter la mémoire des temps sombres de l’avenir, je suis hors de cela, des simagrées douloureuses du temps, hors des visions, des  inutiles pensées emportées au-delà des raisons, je suis auteur sans œuvre, sans chipotis, sans prétexte aux études scabreuses, heureux de cet état sans compromis ; mes soucis sont ailleurs, dans la vie, bien ici, ils touchent à ce que chacun connaît et reconnaît, maux de ventre, tête lourde, âme enfuie, ils touchent à ce que chacun souhaite et revendique au cœur d’une paresse commune, ils s’attachent  au néant des espoirs sans mesures, ils plongent dans un ici, un maintenant, une vérité simple qui est que ce qui pousse tout autour de moi devra, un jour ou l’autre connaître l’élagage, la taille, l’émondage et parfois l’incendie, oui, ces choses encombrantes, ces êtres en désordre sont  dangers et menaces, et le monde est ainsi, troublé par sa fureur, stupéfié d’arrogance, il lance ses anathèmes, ses fatwas, ses insultes sans ignorer la haine et le mépris qui s’accrochent aux mots comme des teignes hargneuses, voilà ce que vous empêchez en imitant le calme et la paix des esprits sans désirs, vous êtes sans ambages, vous passez dans le temps, vous faites le bonheur des êtres sans échos, pleins d’eux-mêmes, apaisés aux paupières glacées; et une œuvre, voyez-vous, c’est de l’inextricable à jamais, du chagrin en cascades, des secrets relancés au milieu des mêlées; une œuvre, c’est juste un excédent, du poids jeté sur l’épaule des autres…rien.

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...