Comment se dire que c’est fini

Posté par traverse le 21 août 2006

Comment se dire que c’est fini que là bientôt faudra r’tourner, dans ces écoles remplies de vide, de belles paroles et d’uniformes, tiens ça revient, les p’tites jupes bleues, les pulls tout gris, les chaussettes blanches, le cœur bien propre, comment se dire que c’est fini, que là bientôt faudra ramer, pas faire de vagues, le dialogue c’est du silence autorisé,

hé, bougez-vous, les jupes bleues, gris pantalons, tenues correctes et bel ennui, bougez-vous donc, r’fusez l’ennui organisé entre la classe et la récré, un phénomène de société comme disent les profs en s’pinçant le nez très éclairé, et les parents disent oui oui oui béni oui oui, on est contents on vous les prête du p’tit matin à tard le soir et un bon prêt sans intérêts n’est pas affaire à faire ensemble, comment se dire qu’on y retourne, ça me chamboule, ça me tourne-boule, c’est pas Kaboul, pas Istanboul, c’est pas l’Irak on est patraques, faudrait pas mettre tout dans l’même sac, on vous les prête, panpan pepet, faut nous les rendre, mieux policés, bien orchestrés dans le blabla des Je m’en fous, des Rien à fiche de ce bazar même pas marrant, on vous les rend mais pas polis, pas dégrossis, pas bien finis, c’est votr’boulot, d’les dégraisser, d’les défroisser, d’les habiller dans de beaux draps, allez, au pas et avanti la musica, tralalalère, les Mousquetaires marchent pas au pas, ils sont par terre depuis longtemps, papa maman, monsieur, madame, faut pas nous prendre pour des poussins tout beaux tout peints avant d’passer au Téléthon des oisillons gentils tout bons, bien le bonjour papa, maman, monsieur madame, on apprend vite quand ça vaut l’coup, on s’y remet matin et soir quand faut connaître c’qui fait paraître intelligents, papa maman, monsieur madame, on vous regarde et on se dit qu’ça vaut pas le coup de s’tordre le cou dans le grisou des blablasblas, des faut savoir, faut s’adapter, faut s’développer pour échapper à cette misère de nos grands-mères, grands-pères, vieux rastaquouères du temps lanlaire où cette école valait la peine qu’on se démène pour y apprendre le Nord le Sud, le haut le bas, le bien le mal le chaud le froid avec des profs qui osaient dire ce qu’ils pensaient…

 

2 Réponses à “Comment se dire que c’est fini”

  1. Coumarine dit :

    tout beau le blog: bravo!
    tout bon le slam…j’aime beaucoup

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...