Coup de sang (monologue, extrait)

Posté par traverse le 8 septembre 2006

atelierkin.jpg…un jour…oui…un petit garçon s’est dressé devant moi…c’était un rêve probablement…vous avez remarqué comme ce mot « rêve » à l’instant vous laisse entendre que ce n’en n’est pas un mais que je ne sais comment dire cette chose en moi ouverte comme un livre dans la lumière, ce petit garçon était très pauvre, presque nu, le visage sali de larmes et de crasse, le petit garçon s’est approché de moi, j’étais dans une voiture, c’est vrai, il est resté à distance, j’étais avec quelques amis, invitée, c’est vrai aussi et très bien entourée mais il était bien là, les mains enfoncées dans les poches de son short déchiré, il était là et je m’en souviens bien, il était tout éclairé dans le faisceau des phares, c’était la nuit, je m’en souviens très bien, une nuit noire et chaude comme on rêve d’Afrique, il s’est approché en narguant la voiture et moi qui étais effarée de le voir su dressé devant cette chose bruyante et métallique qui effraie les oiseaux mais cet enfant joyeux nous regardait de face, les yeux dans la lumière écrue et il s’est avancé en nous tendant la main, il mendiait, il demandait l’aumône, c’est un mot tout aussi inquiétant que peste et malheur, ne trouvez-vous pas ? il s’est approché et la voiture s’est mise lentement à avancer, il s’est arrêté et nous a regardé calmement, et nous étions glacés, il n’a plus bougé et la voiture lentement, très lentement aussi s’est arrêtée et le petit était toujours dressé, main tendue et sourire de victoire aux lèvres, il a tendu la main encore plus fermement et il savait alors qu’il avait gagné, magnifiquement gagné et rien de ce que j’avais appris et fait jusqu’à lui, aujourd’hui, n’avait servi à faire en sorte que ce petit garçonne soit pas là, torero, à nous menacer de sa main de misère, il a gagné se pièces, toutes celles que nous avions sur nous et billets et excuses et des restes de colère aussi, probablement que nous lui balancions à l’enfant arrogant qui nous regardait nous délester de ce que nous avions encore au fond des poches, il a ri et les autres sont venus, ils ont ri et partagé la fortune du jour, la nuit est retombée, plus rien ni personne devant les phares, le vide tout à coup, le vide, le vide…

 

11 Réponses à “Coup de sang (monologue, extrait)”

  1. mobile home dit :

    tres bien ecrit

  2. Medikamente Online dit :

    joliment écrit, merci beaucoup

  3. movie dit :

    tres bien ecrit

  4. download games dit :

    joliment écrit, merci beaucoup

  5. South Florida Mortgage Brokers dit :

    A really good read for me. I’m definitely going to look into it. Thanks for posting this informative article. Keep blogging.

  6. custom manufacturing dit :

    Nice post.I like the way you start and then conclude your thoughts. Thanks for this information .I really appreciate your work, keep it up..

  7. Plumber Bedford dit :

    Very nice information. Keep it up!

  8. London Property management dit :

    I liked the post a lot. Keep it up!

  9. what is storage area network dit :

    Thanks for your patience and sorry for the inconvenience

  10. antivirus dit :

    I will be sure to look around more. thanks

  11. BaiDu dit :

    I really appreciate this post. I have been looking all over for this! Thank goodness I found it on Bing. You have made my day! Thanks again!

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...