C’est de parler d’amour

Posté par traverse le 17 octobre 2006

parc026.jpgC’est de parler d’amour que les hommes aux terrasses de l’automne finissent par se lasser, ils savent que ça n’a pas marché comme tout ce qui les entoure mais ils dient cela en relevant leur veste et en baissant la voix tant il semble qu’ils se fatiguent déjà des illusions précaires de ces conversations, encore un verre pour moi, ils se lèvent lentement et les arbres de l’allée soupirent en attendant leurs pas mal accordés à cette envie douce de pleurer qu’ils emportent chez eux.

Une Réponse à “C’est de parler d’amour”

  1. Angeline dit :

    Cette douce envie de pleurer qu’ils ont, peut-être ne peuvent-ils pas l’évacuer comme les jeunes filles en courant se réfugier dans leur chambre ou dans la salle de bains pour s’y enfermer juste après avoir claqué la porte comme il se doit. Peut-être qu’il s’agit en fait du manque d’authenticité qui donne ce droit à ces hommes-là d’écrire ou de parler ensemble comme s’ils se parlaient à eux-mêmes, combien il est bon de parler de la fête de la mort, surtout à la terrasse de l’été. Comme il se doit.

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...