Papa est en Voyage de et par HAMADI

Posté par traverse le 12 octobre 2008

untitled.bmp

Allez, courrez, découvrez ce seul en scène où peu à peu, des générations prennent pied, celles de l’immigration et des transplantations…violentes d’un sol sur un autre, d’une culture à une autre, d’une existence précaire à une disparition annoncée… 

Et en filigrane, c’est de notre histoire qu’il s’agit en permanence. 

Un spectacle sobre, tendu, généreux, maîtrisé de bout en bout avec cette grâce qui nous rend plus heureux d’avoir approché un peu plus près ce qui nous relie avec tant d’évidence dans le souffle de Hamadi : une humanité sans pathos, un amour de la vie sans concession à nos aveuglements, une colère nourricière de justice… 

Hamadi, dans spectacle de la maturité, tisse dans une forme parfaitement épurée, une parole où s’entrecroisent le récit de vie, la mélopée, le chant, la parole murmurée et la profération contre l’insondable bêtise de l’obscurantisme ordinaire… 

Daniel Simon 

Du mardi 23 septembre au samedi 18 octobre 2008
Relâche dimanches et lundis à 20h

Au Pathé Palace 85 boulevard Anspach à 1000 Bruxelles

Infos et réservations : 02 537 01 20 ou ICI

CRÉATION

«… un être normal, peut-être, est celui qui est capable de raconter sa propre histoire. Il sait d’où il vient (il a une origine, un passé, une mémoire en ordre); il sait où il est (son identité; il a des projets (et la mort au bout). Il est donc situé dans le mouvement d’un récit, il est une histoire, et il peut se dire.» (Oliver Sacks, neurologue).

Quelque part, au Maroc, un enfant essaie le costume que son père – travailleur immigré en Belgique – vient de lui envoyer. Le costume est trop grand. La photo est prise, celle d’un enfant seul, noyé dans une immense veste grise. Dès qu’il reçoit cette photo si triste, le père fait venir auprès de lui sa femme et ses enfants. Une autre vie commence. Et l’exil du jeune Hamadi débute… Dans Papa est en Voyage, Hamadi évoque ses souvenirs d’enfances, l’exil, les départs et les retours, les figures chères aujourd’hui disparues, les confrontations entre les langues et les terres berbères du nord du Maroc et les cieux souvent pluvieux mais doux de Belgique, la parole et la vie des petites gens, leurs mythes, leurs rêves… le tout ponctué de chants sur le mode des improvisations vocales a capela des femmes berbères. L’histoire d’un homme aux prises avec sa propre histoire.

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...