Sauver l’école

Posté par traverse le 20 décembre 2008

culdlampe07.jpg

culdlampe05.jpg

culdlampe04.jpg

culdlampe03.jpg

culdlampe06.jpg

culdlampe02.jpg

Dessins de Serge Goldwicht

L’école à brûler Daniel Simon 

 

 Aujourd’hui des jeunes, souvent des enfants, mettent le feu aux 

écoles, aux crèches, aux centres de jeunesse et de culture. Ils brûlent 

et saccagent ce qui devrait les accueillir et les accompagner vers 

l’émancipation sociale si ce n’est le bonheur. 

Daniel Simon se glisse peu à peu dans la peau d’un de ces enfants. 

Pour percevoir cette fureur plus que pour l’expliquer. Cette descente 

dans la colère d’une génération suit le fi l d’un récit qui met en scène 

et en jeu les objets, les relations, les signes, les symboles d’une école 

qu’il fréquente depuis cinquante ans. 

C’est à un inventaire joyeux et amoureux, nostalgique parfois, qu’il 

met la main. De l’élève au professeur qu’il est devenu, il y a aussi son 

approche de l’intérieur : il fait du théâtre dans les écoles, il forme 

des enseignants, il raconte des histoires, il présente ses livres et ceux 

des autres. 

Mille entrées pour raconter le péril d’une école sous haute tension 

aujourd’hui…

 

E(cole)P(arents)E(ducateurs) Mars – Mai 2009

 

logo.gif

Revue de la Maison de la Francité n° 54

2e trimestre 2008    Brèves

Sauver l’école

Voici une approche toute personnelle de l’école à travers ses odeurs, ses bruits et ses cris par un auteur qui la fréquente depuis cinquante ans. De l’élève au professeur qu’il est devenu, Daniel Simon retrace la naissance de la colère d’une génération à l’égard de l’institution scolaire. Autrefois respecté, le métier de professeur aujourd’hui méprisé reste pourtant vital dans notre société. Teinté d’humour, de tendresse et d’espoir, un récit qui suscite la réflexion.

Daniel SIMON, L’école à brûler, Bruxelles,
Couleur livres, 2008, Collection Je.

L’école à brûler n’est pas un souhait ni une plainte nostalgique d’une école parfaite (qui n’a jamais existé) mais la tentative de description d’un processus de dégradation. La narration de cette maladie annoncée de l’école se nourrit de l’expérience de l’auteur et des épisodes d’une génération qui a vu peu à peu se dénouer les liens qui fondent le vivre ensemble 

La Carnet et les Instants, n° 152 (juin-septembre 2008)

culdlampe01.jpg 

Merci Leoparleur… et son Grand Lustucru http://www.lastfm.fr/music/L%C3%A9oparleur

(si il y avait une musique de livre, ce serait pour L’école…, celle-ci…Régalez-vous…)

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...