La trêve des épandages

Posté par traverse le 26 décembre 2010

alentejo104.jpg
Sans nier l’enneigement, le verglas, les difficultés diverses que notre pays, comme l’Europe, traverse, il est jubilatoire d’entendre et de voir nos journalistes sur le front de neige, les femmes en foulard sur fond de chutes, en, clignant des yeux et en prenant la distance, la sémantique est identique, comme la gestuelle, à celle d’un reportage de guerre. Les mots « drame », « terrible » revenaient sans cesse, comme une plainte enfin libérée.

La Belgique a eu chaud, grâce à cette vague de froid, nous voilà convaincus que quelque chose se passe vraiment. Et avec ou sans sel, nous sommes tous ridicules dans la grande boîte pleine d’ouate, à marcher comme des Empereurs désorientés…

Magnifique comme la morale saisit la moindre vétille, la bourrasque la plus ordinaire, la neige tout-à-fait hivernale pour nous renvoyer à l’essentiel…Que vais-je devenir, moi, abandonné dans mon aéroport alors que je voulais fêter Noël …(à Londres, Madrid, Lisbonne,…), que vais-je devenir alors que le monde m’abandonne, que la Stib, les TECS, la SNCB, les aréoports laissent leurs passagers sans infos sur les quais? Démerdez-vous.

J’aime quand c’est clair et net, que les lissages de plus en plus infantiles de la com. et de la pub, qui nous prennent pour des veaux sachant à peine têter nous laissent comprendre que Le Contrat de gestion de ces sociétés n’a pas prévu de prendre en compte la relation à la clientèle. Juste sa mobilité et ses tickets paiements. J’adore…les cacophonies pédagogiques, j’adore la tête d’ahuris des touristes qui se donnent des airs de réfugiés, j’adore.

Mais la maman de Monsieur Johan va mieux, le Roi a parlé, il est temps manenekes, et nous en avons marre de faire semblant de croire que celles et ceux-là se respectent, ont confiance, s’écoutent. Ils se conchient d’heures en heures, de jours en jours et nous allons, pour certains, à la rentrée, reprendre nos activités pédagogiques et expliquer aux jeunes générations ce formidable héritage de la Grèce classique, la démocratie…Et quand on va y fourrer son nez, on apprendra que les clients et les raccolages de sénateurs corrompus, ramenés à la corde au Sénat pour voter et faire nombre, étaient déjà bien installés dans la sarabande démocratique hellène.

M’enfin, reste de tout cela quelque chose d’un peu praticable, comme un beau Théâtre de marionnettes sans castelet et où les montreurs sont à vue.

« Tombe la neige… » et merci à cette belle blancheur de nous ramener à la constance des vraies questions: le sel, le sel, le sel…

Belle année!

Une Réponse à “La trêve des épandages”

  1. JR dit :

    C’est tellement vrai !

    Belle année à toutes et tous !

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...