L’acte d’écrire ce qu’on ne vit pas

Posté par traverse le 30 octobre 2011

1394492905.jpg

Dans «Le Rêve du Celte»(1) de Mario Vargas Llosa, on trouve cette phrase surprenante «L’acte d’écrire ce qu’on ne vit pas pour le vivre contient en lui-même son châtiment: la frustration.»

…et l’acte d’écrire ce qu’on vit pour revivre ce qu’on n’avait peut-être qu’effleuré au coeur de la situation alors contient un autre châtiment: la conscience de ne vivre que des secousses plutôt que des profondeurs le plus souvent.Et l’écriture est cet endroit des descentes secrètes dans un passé inachevé.

…enfin, « L’écriture ou la vie » de Jorge Semprun…qui fit naître en moi, à l’abri des Massacres du siècle, « Il gâcha sa vie pour avoir du matériau à la mesure de l’écriture ».

(1)LE REVE DU CELTE de Mario Vargas Llosa. Gallimard/Du monde entier.

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...