Moutons Cochons

Posté par traverse le 20 décembre 2011

 Moutons Cochons MC1_NEWweb1-216x300

 

Le lancement des Feuillets 2 à la libraire 100 Papiers àn Schaerbeek a été un beau moment…Marie-Laure Vrancken et Vincent Tholomé ont performé dans l’alliance d’une belle improvisation….  Merci aux personnes présentes, au soutien, à la chaleur de la rencontre…

 

EDITO

Toujours dans la boue, toujours dans la soue, les cochons, couverts de laine vierge, dans des pâturages verts, les moutons.

Au début du monde, je ne sais plus quel jour nous étions, ils furent nommés et distingués, envoyés vers des destins séparés, diverses festivités. Quoique, en charcuterie comme en boucherie, le moment venu, on aiguise pareillement les couteaux pour la découpe après le sacrifice. Mais, si on égorge encore le mouton, dans les fermes, on ne tue plus le cochon à coups de masse sur le crâne.

Moutons, cochons, depuis toujours, préposés aux ripailles ou victimes des célébrations dans le grand jeu du dévorer ou être englouti.

Pratiques et territoires. Se goinfrer d’un brouet d’épluchures ou brouter l’herbe courte, adorer rouler dans la boue puis être lavé ou détester se voir tondu, se sentir mouillé. Aucun mouton de Parme dans la tradition ni alpage ou transhumance pour les cochons ; chacun chez soi, avec ses habitudes.

A remarquer : nul n’a jamais signalé le moindre cochon de Panurge et il demeure difficile de trouver des moutons en massepain. L’impression me vient parfois que nos existences se déroulent dans des enclos séparés ou suivent des couloirs d’abattoir seulement parallèles.

J. K.

graveur :Jean-Claude Salemi vit et travaille à Bruxelles comme illustrateur.

Privilégie la linogravure, participe à l’Atelier de gravure Razkas et joue du swing-musette sur sa guitare!

auteur: Vincent Tholomé ? Une cavalcade intérieure. Des gens grouillant. Déboulant d’escaliers cachés. Des êtres s’invitant. Prenant corps devant lui. »

CONTRE-EDITO

L’important n’est pas d’être heureux, encore faut-il que les autres ne le soient pas.

Jules Renard, Journal.

Un titre, ça se décide souvent sur le coin d’une table… Moutons Cochons est venu comme ça apparemment. En, vérité, l’époque nous soufflait ce titre en creux. Un monde de cochons et de moutons ? Peut-être surtout un monde sous la tyrannie de deux symboles, un monde rallié sous deux bannières animales. Une façon fermière de parler de civilisation. Pourquoi pas ?

Moutons Cochons retourné et Cochons Moutons sonne ailleurs. On tend l’oreille et le sens se construit en tierce, comme dans une chanson populaire. On sent l’allusion mais elle n’est qu’illusion. Ce qui nous touche, c’est la grave résonance d’une histoire collective par le petit bout de l’intime…L’Histoire passe par l’assiette.

Je me sens amateur d’une cuisine qui déciderait de mitonner ces viandes côte(s) à côte(s). Qu’elles aillent ensemble, qu’elles se fricotent de leurs jus odorants et que nos appétits soient rassasiés!

La gouaille est un ton qui convient assez à ces agapes roboratives. Vincent Tholomé connaît la musique et Jean-Claude Salemi, le sombre murmure des contes ambigus. Bienvenue à eux.

D. S.

 

« Les « Feuillets de corde », inspirés de la littérature populaire brésilienne — litteratura de  cordel paraîtront 8 fois par an  (on peut s’abonner pour l’année en cours). Chaque numéro sera conçu sur un thème choisi par les éditeurs, selon l’humeur ou l’actualité. Il est prévu de publier deux numéros par saison, mais aussi, au besoin, de déroger à cette régularité.

Chaque numéro, chaque thème sera confié à un auteur,. Les « Feuillets » seront toujours illustrés par un graveur (ou une graveuse) selon le même principe.

A chaque parution annuelle (8 numéros donc), un coffret en 25 exemplaires réunira les différents « Feuillets » et un tirage original numéroté de chaque gravure. Certaines gravures se verront sans doute aussi imprimées en cartes postales pour circuler d’une autre manière. Le coffret permettra de rétribuer les acteurs des « Feuillets » et de choyer quelques bibliophiles.

Nous organiserons, à chaque parution une rencontre (lecture, performance,…) dans le, cadre d’une exposition des gravures réalisées pour les « Feuillets », encadrées alors, pour le plaisir de tous. »

 

Revue effervescente qui paraît 8 fois l’an

Prix au numéro : 3 euros (envoi compris)

Abonnement (les 8 numéros de l’année en cours) : 20 euros

(On s’abonne actuellement uniquement à la suite des 8 numéros

de l’année 2011-2012)

Pilotage artistique : Daniel Simon et Jack Keguenne

Graphisme et mise en page : Joëlle Salmon

Virement: Traverse asbl

IBAN : BE81 0682 1443 7624   BIC : GKCCBEBB

Production : Traverse asbl

86/14, avenue Paul Deschanel – 1030 Bruxelles – Belgique

traverse@skynet.be       www.traverse.be

Coédition – Diffusion – Distribution : Couleur livres asbl

4, rue Lebeau – 6000 Charleroi – Belgique

edition@couleurlivres.be

www.couleurlivres.be

© 2011 Couleur livres asbl

Vous pouvez vous procurer  »les Feuillets de corde » en écrivant et en commandant à www.couleurlivres.be ou http://www.traverse.be

 

    

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...