M’avez-vous connu

Posté par traverse le 20 octobre 2012

M’avez-vous connu novembre-024-300x225

M’avez-vous connu

Dans la lumière du colza sur la route

Hier j’étais heureux le temps

De rentrer dans ce nuage gris

Je suis allé dans la vitesse du retour

Sur la dorsale des terres glacées

Et le jaune s’est mêlé à l’ombre

Des paysages béants dont on s’échappe

En regardant l’horizon qui fleurit

De rouge éparpillé sur le béton mouillé

 

M’avez-vous connu

Alors que je m’évadais du schiste

Des années de fougères et de peur

Pour entrer dans le temps déchiré

Des villes de parole et des fuites bancales

Là-bas une offrande de chaque instant

Nécessaire à l’ordre des injustices

Chacun paie son obole à ce qui le ravale

Et le tient dans des souffles trop courts

Nous marchons déjà sans regards vers le ciel.

Une Réponse à “M’avez-vous connu”

  1. legros jean-claude dit :

    Ta dernière phrase « nous marchons déjà sans regards vers le ciel », mon ami, m’incite à me dire: n’avons donc rien d’autre à faire que regarder nos souliers, voire les pas qui se s’impriment pas sur le macadam ou sur le pavé des trottoirs? Ce que nous avons à dire, en fait. Tu me connais: j’aime les pas dans le pentes de neige: elles s’y impriment, s’y marquent et, souvent,servent de repère quand je redescends vers la vallée. Mais combien de fois le vent ne les effacent-elles pas, ces traces? A cause – ou grâce à ce vent, je me sens perdus.Et je ne sais plus vers qui ou vers quoi me diriger. En montagne, il suffit, dit-on, de descendre. Car là, je finirai bien par arriver dans une vallée, quelle qu’elle soit. Y trouver des lieux de soi-disant vie.Tu écris « chacun paie son obole à ce qui le ravale ». Je ne sais comment interpréter ce mot ‘ravaler » tant il a de significations (tout autant positives que négatives).
    Très beau texte. Je t’embrasse. jc

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...