Cabanes/2

Posté par traverse le 7 décembre 2012

Cabanes/2 decembre2011-3-2831-300x225

decembre2011-3-293-225x300

decembre2011-3-294-300x225

Du vent  se glisse à travers les branches et tourne en rond dans la cabane, du vent coulis, du vent tournis, du vent d’ici qui retourne là dans la prairie en filant sur les blés.

L’ogre se voit en ogre grand, immense et terrifiant, l’ogre a des faims d’ogre mais les jambes trop courtes pour manger les nuages de mousse et de meringue en défilé sur le faîte de la forêt.

Le petit ogre dort en reniflant souvent comme les chiots emmêlés dans les poils des tétins.

Des fourmis lui rentrent dans la culotte et l’ogre crie, l’ogre se fâche, l’ogre tempête et l’ogre se gratte aux endroits les plus tendres.

Mais l’ogre a le courage de retarder ses pleurs, c’est une vertu qui demeure encore chez les ogres.

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...