Cabanes/4

Posté par traverse le 8 décembre 2012

Cabanes/4 cabanes4.jpeg-300x298

Ah, l’ogre est bien dans sa cabane qui est la plus solide contre le vent, la pluie et les bêtes sauvages, belle aussi avec ses branches plantées comme là-bas les sioux le font depuis toujours, et un trou au-dessus pour le feu,

C’est fatiguant de garder les yeux presque fermés et dormir à moitié, alors il pense.

L’ogre pense à son cartable qu’il aimerait torturer et attacher par le cou jusqu’à ce qu’il tousse et crache et demande pardon.

L’ogre a les oreilles grandes ouvertes pour laisser entrer les craquements, les grattements et les battements aussi, de tout, de ce qui court et qui rampe sur le sol, dans la terre et dans l’air.

Il a les oreilles grandes ouvertes et le son du sommeil fait un bruit comme le vent léger qui marche sur la pointe des pieds autour de la cabane.

Il entend encore le bus qui passe mais de plus en plus loin, là-bas, derrière la maison des voisins et la maison s’éloigne avec le bus jusqu’au coin qu’on ne voit plus.

Si jamais on le retrouvait pas, ici, ce serait bien, il faudra qu’il y pense à remettre des branches sur le toit, des vertes, des fraîches et des solides.

L’ogre a un plan et il va s’y tenir.

Une Réponse à “Cabanes/4”

  1. cheap shoes dit :

    to the rear. Hezbollah, on the other hand, knew they were facing a deadly enemy and were psychologically prepared.

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...