• Accueil
  • > Un seul être nous manque…

Un seul être nous manque…

Posté par traverse le 13 février 2014

images (8)

« Ecrire, c’est poursuivre un souvenir qui n’existe que dans le sens où il annonce, masque parfois, une expérience plus secrète, plus flottante, plus indéterminée et qui remontera enfin à la surface grâce aux leurres qui le désignaient et qu’il s’agit alors d’éteindre pour mettre à jour ce qui dormait à l’ombre… » (1)

Atelier d’écriture à Leuze / Province du Hainaut

  Monde ballant/ Monde lisant 

Un seul être nous manque…

Un atelier d’écriture, c’est comme la poésie, ça sonne bien à l’oreille mais ça peut recouvrir le pire et le meilleur. Le pire, ce sont les simagrées de belle littérature, les procédures appliquées, les réponses de surface, les accommodements avec la médiocrité qui est en nous. Le meilleur, c’est la reconnaissance de ce qui surgit et que l’auteur (e) retaille, retravaille, affine, explore et offre, enfin débarrassé de sa mauvaise graisse et offert à la visibilité de tous. La lecture est une aventure de qualité quand le travail invisible de l’auteur a débarrassé le texte de ces lieux communs qui réjouissent l’âme des faux poètes…

 

Un atelier, c’est un Cabinet de curiosités, une Abbaye de Thélème, un endroit préservé qui autorise l’audace, l’exigence, exige l’écoute, la bienveillance, les remarques et la nette conscience qu’il existe un univers entre l’auteur et son texte. Nous parlons de textes dans l’atelier, toujours mais des personnes les lisent, les commentent, des grains de voix se font entendre, des souffles nous touchent, des corps se penchent et se redressent. La vie du texte est dans le corps qui le prononce dabs l’atelier.

Les personnes comptent, bien sûr, et pas pour du beurre…Elles sont même essentielles. On y trouve touts les facettes de l’être : sombre, muet, sourd, puis lumineux, éveillé, perçant, on y rencontre des sympathies, des antipathies et on fait ce qu’il faut pour que l’empathie gagne.

 

Et soudain, une absente, un absent…Et le tour n’est plus joué comme la fois précédente. Il manque un référant, ici, c’est Micheline, notre Aînée, Micheline, souriante, vive, pénétrante qui a eu un « coup de santé » (comme on dit un coup fourré) le jour de son anniversaire. Elle va mieux, elle se remet, elle est forte et l’atelier l’est en grande partie grâce à elle.

 

Voilà, c’est ça aussi notre histoire de Balle, une histoire de personnes assemblées qui écrivent et lisent alors qu’il pleut ou que le soleil rayonne et qui sont heureux d’être actifs dans cette assemblée discrète, l’atelier d’écriture.

DS

A bientôt, voici les prochaines dates définitives :

le samedi 22 février
le samedi 15 mars
le samedi 22 mars
le mercredi 2 avril
le samedi 26 avril
le mercredi 14 mai
le samedi 24 mai
Toutes les séances débuteront à 14 h 30 et se termineront vers 17 h 30.
Blog Monde ballant/ Monde lisant : http://mbml2014.wordpress.com/

(1) La troisième séance, DS, couleur livres éditions, 2010.

Laisser un commentaire

 

maloë blog |
Lucienne Deschamps - Comedi... |
HEMATOME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ballades en images
| back
| petits bricolages et autres...